Accueil »

PROGRAMME DE L’OPTION FACULTATIVE

Le don n’existe pas. On ne naît pas doué, on le devient.

“Le talent, c’est avoir l’envie de faire quelque chose”. Jacques Brel.

Comme pour toutes les disciplines, les progrès et la qualité des résultats en arts plastiques sont conditionnés par l’envie et le travail.

images

  • OBJECTIFS DE CET ENSEIGNEMENT AU LYCÉE :

– Contribuer à la réussite des élèves à l’obtention du baccalauréat,

– Donner à tous les élèves, qui en ont le désir, l’opportunité d’apprendre à s’exprimer de manière artistique, d’enrichir leur culture artistique, d’analyser et de questionner leurs goûts personnels,

– Donner  L’occasion de se faire plaisir, de se dépasser.

 

  • PROGRAMME DE L’OPTION FACULTATIVE ARTS PLASTIQUES :

L’option facultative d’arts plastiques est bien entendu dédiée à la pratique, au faire. Mais un enseignement d’histoire des arts, un volet culturel est toujours présent. Ainsi, à la fin de chaque sujet, les élèves en option facultative regardent et commentent un certain nombre d’œuvres et de démarches liées aux pratiques et aux questionnements qu’ils ont eus en classe.

L’enseignement des arts plastiques en seconde au lycée Saint Gabriel est conçu de manière relativement “technique”. Les premiers sujets sont cadrés et les moyens plastiques (outils, supports, formats) sont imposés. L’objectif est ainsi de donner des bases techniques aux élèves, particulièrement en graphisme, ce qui leur sera nécessaire pour la suite du cursus tout en développant leurs capacités à développer une réponse plasticienne personnelle et à l’exprimer à travers une production plastique aboutie.

 

Une question centrale : LES RELATIONS ENTRE LA FORME ET L’IDÉE

Le dessin comme pratique fondamentale :

  • la forme et l’idée : expérimenter le processus qui va de l’idée à la réalisation,
  • L’observation et la ressemblance : exploiter la valeur expressive de l’écart,
  • Le dessin de l’espace et l’espace du dessin,
  • L’artiste dessinant et les “machines à dessiner” : l’implication du corps du dessinateur,

La matérialité de l’œuvre et son rapport avec la réalité : 

  • De la matière première à la matérialité de l’œuvre : percevoir le rôle de la matérialité dans les effets sensibles que produit l’œuvre
  • Les propriétés physiques de la matière et la technique : tirer parti des qualités physiques des matériaux, des médiums, des supports
  • L’expérience de la matérialité : explorer et expérimenter la manière dont la matérialité de l’œuvre se déploie dans l’espace

 

LISTE DU MATÉRIEL DEMANDÉ AUX ÉLÈVES :

Les éléments de la liste suivante seront à acheter de nouveau une fois épuisés. Globalement, l’ensemble de ce matériel pourra servir au cours des trois années d’études.

– Une dizaine de feuilles à dessin, format raisin (50 x 65 cm), 224 grammes,

– Un carton à dessin pour feuilles format raisin,

– 2  ou 3 brosses têtes plates rectangulaires (0,5 – 1,5 – 3 cm de large)

– un ensemble de crayons gris allant du sec au gras (3H, HB, 9B)

– une gomme blanche

– un carnet de croquis (format libre, papier à dessin le plus blanc possible de préférence)

– un stylo feutre noir

– un classeur, des protège-documents et quelques feuilles perforées

– un support amovible multimédia (CD RW, clé USB, disque dur d’appoint,…)

Il est recommandé d’avoir à disposition une trousse du petit matériel  (scotch, règle, taille crayon… ) et crayons de couleurs, marqueurs, pastels. Cette petite “boite à outils” peut tout à fait être constituée de restes de fournitures plus anciennes, bien entendu.